Le jour où … j’ai arrêté la pilule (sans vouloir d’enfant)

Oui je précise, parce que c’est important pour comprendre ma détermination à trouver une alternative fiable. Je n’étais pas du tout dans une démarche de “si ca arrive c’est cool, on est installés, déjà parents, on accepte ce qui vient.” Non, je n’étais pas encore prête, je voulais encore profiter de ma fille, je ne voulais pas d’autre enfant, clairement.

Un jour, j’en ai eu marre. C’était au mois d’août, en pleine crise de migraine qui durait depuis 48h, le genre qui ne vous permet pas de tourner la tête, de parler, et où ouvrir les yeux ressemble à une séance de torture. Une fois de plus je ne m’étais pas sentie tout à fait moi-même les jours précédents, et je n’en pouvais plus de subir ces épisodes dépressifs limite suicidaires régulièrement. J’ai longtemps pensé qu’il me fallait un psy et ca ne m’aurait sûrement pas fait de mal, mais je savais que le problème était ailleurs.
Dans ce petit bonbon que je prenais tous les soirs sans y penser depuis plus de 15 ans.

Depuis mon accouchement j’avais du tester au moins 5 pilules différentes, aucune ne m’allait, soit j’avais une peau d’ado en pleine crise d’acné, soit j’avais envie de pleurer tout le temps, bref, rien n’allait jamais.
Les syndromes prémenstruels et le cliché de la femme chiante avant ses règles ? C’était moi, tout le temps, et je ne me reconnaissais plus.

J’avais besoin, encore plus depuis la naissance de ma fille, de me reconnecter à qui j’étais. J’avais décidé de reprendre le contrôle de mes émotions, de mon corps, de ma santé, de mes pensées. J’ai dit stop.
Sauf que si comme moi vous ne vous êtes jamais trop posé la question de votre contraception, vous pouvez imaginer le vertige immédiat que j’ai pu ressentir. Parce qu’à part la pilule qu’est ce qu’il existe comme solution sans hormones ??….
En bonne naïve que j’étais, je file sur le site du Ministère de la Santé : choisirsacontraception.fr .

En sans hormone on a :
Soit des contraceptifs “barriere” (préservatifs, diaphragme caya etc) : ca va quand on a 20 ans, mais quand on est dans une relation stable c’est quand même doucement pénible, et cher, et plein de déchets.
Soit des contraceptions hasardeuses (retrait) : oui alors euh…. non hein, parce que le but c’est quand même d’avoir une contraception sûre
Soit le stérilet en cuivre : ca convient à beaucoup, mais personnellement l’idée de m’insérer un truc comme ca qui resterait des années, et dont l’efficacité contraceptive est liée au fait que ca provoque une inflammation de la muqueuse utérine sur laquelle l’oeuf éventuellement fécondé (éventuellement fécondé !! un mini avortement quoi !) n’a aucune chance de pouvoir s’accrocher, c’était impensable, quelle image horrible. Une contraception sûre OK, mais pas au détriment de ma santé non plus ! (certes on nous dit que ca n’avait aucune incidence sur notre fécondité, mais on vend aussi la pilule à des milliers de jeunes femmes, en sachant l’augmentation des risques cardio vasculaires, et sans leur préciser à ce moment là hein… On est en 2016, il n’est toujours pas possible de commercialiser une pilule inoffensive, permettez moi de douter de l’aspect inoffensif du stérilet en cuivre)..

Oui mais comment faire alors ? Je me rappelle avoir fondu en larmes, en disant à mon chéri que je devais choisir entre la pilule qui me détruisait, et des solutions qui ne me convenaient pas du tout…
Je suis allée sur Facebook, et par dépit j’ai posté une demande sur un groupe de minimalisme et zéro déchet, ne pensant pas avoir de réponse…

Et surprise, j’ai découvert la Symptothermie. Le Lady Comp. Le moniteur de contraception Clearblue. Ces trois méthodes de contraception sont sans aucune hormone, non intrusive, et avec une fiabilité d’au moins 94 % !!! J’ai découvert l’espoir tout simplement.
Mon papa m’a toujours dit que dans la vie le plus grand luxe était d’avoir le choix, et on venait de m’offrir ce luxe.

Et dites le gouvernement, vous pourriez peut être nous expliquer pourquoi ces méthodes n’apparaissent pas sur votre site choisirsacontraception ?

Parce que la sympto est gratuite ? Parce qu’on achete une fois le Lady comp et puis c’est tout ? S’ils ne sont vraiment pas au courant que ca existe, est ce qu’on peut vraiment croire ce site ?

Bref il m’est monté comme une envie de me rebeller contre ce marketing qui est fait autour de la contraception de la femme. Moi qui n’utilise plus aucun médicament, scandalisé par les lobbys pharmaceutiques dont le but est plus de faire le plus de profits possible et non pas de nous soigner, je n’avais curieusement pas pensé à ma contraception, puisque le geste de prendre ce petit bonbon quotidiennement était devenu naturel.

Cela fait plus d’un mois que j’ai arrêté de prendre la pilule.
Je me suis tournée vers la symptothermie et ai acheté le Lady Comp, conditionnée toutes ces années par la méfiance envers les méthodes naturelles, j’ai préféré opter pour deux solutions plutôt qu’une. Je ne le regrette pas un seul instant.
Je ne me sens plus dépressive du tout, j’ai l’impression d’avoir retrouvé l’enthousiasme et l’envie de croquer la vie de mes 20 ans, je n’ai plus de migraines, plus de douleurs, plus l’impression de ne pas être moi-même, plus d’envies suicidaires. J’aime la vie, je me sens bien dans mon corps et dans ma tête. Je ressens à 32 ans une plénitude, une joie de vivre, une euphorie que je n’avais encore jamais ressenti.

Je suis libre, enfin !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *