Dans 20 ans, j’aimerais me souvenir…

Dans 20 ans j’aimerais me souvenir pour te raconter …
J’aimerais me souvenir que tu aimais rire tout le temps. Rire a une blague rien qu’à nous, de moi qui me cogne partout, rire parce que je ne peux m’empêcher de rire moi aussi quand tu me regardes avec un air malicieux en me disant que non tu ne veux pas aller au dodo, rire aux éclats quand papa te fait des bisous dans le cou avec sa barbe qui pi’.
J’aimerais me souvenir qu’à 2 ans, quand tous les enfants rentrent dans la fameuse phase du non, toi tu as appris à prononcer oui, et que tu disais oui a tout. J’aimerais me souvenir qu’on faisait exprès avec ton papa de te proposer que des choses que tu aimais faire, juste pour t’entendre dire ton ouiii tellement mignon.
J’aimerais me souvenir qu’à la fin de chaque repas tu sautais de ta chaise haute avec enthousiasme en emmenant ton papa à la cuisine pour qu’il te donne une glace. Que le dimanche matin tu me demandais de m’habiller vite pour aller chercher du pain, parce que tu avais envie de ta’tiii’. Que ton plat préféré que tu réclamais jour et nuit, cetait des cocoki (coquillettes). Que quand tu as découvert le concept du calendrier de l’avent, tu voulais manger tous les chocolats (encore dado) le premier jour.
J’aimerais me souvenir que tu n’as pas voulu de purée avant l’âge de 10 mois parce que ça te donnait mal au ventre, mais que tu adorais tes cracottes aux céréales, que tu as commencé à grignoter avant même d’avoir des dents.
J’aimerais me souvenir que tu adorais répéter tout ce que les gens disaient, y compris imiter ton papa pendant que vous regardiez un match de foot ensemble. Tu as d’ailleurs su dire ballon avant poupée. J’aimerais me souvenir que tu imitais nos mimiques, et que ça nous faisait beaucoup rire tous les 3.
J’aimerais me souvenir que quand tu te levais les matins où j’allais travailler, c’était toi qui choisissais les habits que j’allais mettre (et j’ai souvent mis des tshirts en hiver). Que tu aimais beaucoup que je mette des boucles d’oreille, et que tu me disais « ooooh » avec un air admiratif en les regardant, et que je me sentais belle dans tes yeux.
J’aimerais me souvenir que tu as connu pendant 2 ans notre lapinou, qui a vécu heureux avec nous pendant 9 ans , et que tu auras probablement un jour un petit frère ou une petite sœur et qu’ils n’auront pas eu cette joie. J’aimerais me souvenir que quand je te donnais ton biberon à 3h du matin, il montait sur le canapé pour venir te dire bonjour. Que plus tard tu allais lui donner des morceaux de pomme, de la mie de pain et que tu partageais même tes cracottes à la noix de coco avec lui. J’aimerais me souvenir pour te raconter, qu’il t’a aimée dès la première seconde, et qu’il ne s’est jamais senti abandonné par ton arrivée au sein de notre foyer, mais qu’au contraire il allait vers toi avec entrain plus que vers n’importe qui d’autre, même nous. Que nous t’avons montré comment le caresser, et que même s’il te faisait un peu peur, tu surmontais cette appréhension pour aller lui faire un câlin. Que le jour où il s’en est allé, tu lui as fais une dernière caresse le matin. Et que tu savais imiter son petit bruit à la perfection.

Dans 20 ans j’aimerais me souvenir pour te raconter tout ça, toutes ces petites choses du quotidien qui ont fait depuis le premier jour de notre vie avec toi un moment de bonheur absolu. Pour te raconter combien nous étions heureux et combien tu nous as comblé de joie chaque jour. J’aimerais me souvenir pour te raconter, parce que le temps passe tellement vite et que tu évolues tellement vite aussi, parce que j’ai peur d’oublier ces petits instants magiques, parce que tu nous offres chaque jour de quoi nous émerveiller et t’aimer encore plus fort, et que je veux me souvenir de chacun de ces détails qui font que tu es toi, qui nous rends la vie tellement merveilleuse depuis le jour où tu es née.

1 commentaire sur “Dans 20 ans, j’aimerais me souvenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *