Contraception naturelle : le Lady Comp et la symptothermie

Dans la première partie de cet article, vous retrouverez toutes les informations concernant les contraceptions hormonales et le stérilet au cuivre, et les raisons pour lesquelles j’ai choisi un moyen de contraception naturel.

Lire les autres articles reliés à ce thème :

J’ai retenu deux options : le moniteur Lady Comp et la symptothermie.

Les deux ont un super indice de Pearl (indice de fiabilité d’un moyen de contraception), et sont au moins aussi fiables que la pilule (plus de 99% de fiabilité).

LADY COMP

En deux mots

Il s’agit d’un petit moniteur rond équipé d’un thermomètre buccal.

Le principe est simple : renseignez votre température, il vous indique si les 24 prochaines heures sont fertiles ou non !

lady comp

Comment ça marche

Le Lady Comp fonctionne avec un algorithme qui se base sur les enregistrements des femmes qui utilisent cette méthode depuis 25 ans, et qui s’adapte à votre cycle, pour vous indiquer si vous êtes dans une phase fertile ou non.

Votre cycle est soumis à des températures différentes, dont les variations délimitent les différentes phases du cycle, fertiles et infertiles.

Le Lady Comp n’est pas qu’un thermomètre, il s’adapte à votre cycle pour en devenir un outil personnalisé: plus il enregistre vos données, mieux il vous connait, et plus le nombre de jours infertiles annoncés augmente. Il repère les éventuelles anomalies (température anormalement haute ou basse par rapport à la période de votre cycle, et par rapport à la moyenne des températures que vous avez enregistrées à ces périodes là), et vous en informe pour que vous ne preniez aucun risque de grossesse non désirée.

La méthode décriée de nos grands mères ?

Certains détracteurs vont crier au loup en disant qu’il s’agit de la méthode des températures de nos grands mères. C’est faire un gros raccourci : là où avant vous n’aviez qu’un stylo et un papier, et que vous ne pouviez compter que sur vous même pour la fiabilité de votre interprétation (fertile or not fertile ? ..), la dimension technologique du Lady Comp et l’immense base de données qui a permis l’élaboration de l’algorithme fait qu’on en est quand même très très éloigné.

Ce n’est pas vous qui déterminez si vous êtes fertile ou non, c’est la machine. Elle est fiable à 99,3 % , et s’adapte à votre cycle, qu’il soit régulier ou non.

Comment on s’en sert ?

Son utilisation est d’une simplicité désarmante :

  1. Tous les matins, au réveil et avant de poser un pied par terre, allumez le Lady Comp pour prendre votre température. La prise doit se faire à heure fixe de préférence, il y a toutefois une plage de 3h, ce qui vous permet de la prendre un peu plus tard le week end, vous pouvez aussi juste ouvrir un oeil pour le faire avant de vous rendormir (la grasse mat’ c’est sacré), cela ne prend que quelques secondes.

    Le moniteur émet un bip lorsqu’il a enregistré votre température de manière fiable, qui s’affiche sur l’écran.

    (A la fin de votre cycle, vous devrez en plus indiquer si vous avez vos règles ou pas encore)

  2. Tadaa, c’est fini : le moniteur affiche un voyant de couleur pour vous indiquer de manière fiable votre fertilité pour les 24 prochaines heures !

Rouge : vous êtes fertile

Vert : vous êtes infertile

Rouge clignotant : c’est toujours rouge (fertile), pour vous informer que vous êtes en période d’ovulation

Jaune : le Lady Comp n’est pas sûr (cela arrive souvent quand une température n’est pas « logique » par rapport à la phase de votre cycle, ou au début, quand il ne vous « connait » pas encore assez bien) et donc dans le doute, il préfère vous indiquer ces jours comme étant fertiles, pour éviter tout risque de grossesse !

Autres informations utiles :

Le service client est au top, Anne-Constance est adorable et très réactive pour répondre à nos questions.

Il existe plusieurs modèles allant de 315 à 575 €, j’ai choisi le Basic à 415 €, et je trouve qu’il fait super bien son job !

Il est de la taille de la paume de la main, je le trouve plutot joli et discret !

Il fonctionne à piles mais peut aussi être rechargé via un cable USB fourni lors de votre achat (cable qui vous permet aussi d’enregistrer vos cycles passés sur votre PC, c’est pas mal quand on débute de pouvoir comparer d’un cycle à un autre).

Il est garanti 1 an.

Il est fourni avec un manuel d’instructions très détaillé.

Le Lady Comp est LA solution pour celles :

  • qui n’ont pas envie de se prendre la tête pour savoir comment leur cycle fonctionne

  • qui veulent une solution simple et rapide

  • qui font plus confiance à un appareil fiable à plus de 99 % qu’à leur interprétation personnelle

  • qui sont rigoureuses dans leur prise de température (du premier au dernier jour du mois)

C’est un super moyen de débuter la contraception naturelle, surtout si vous avez toujours pris la pilule et que vous n’avez pas la moindre idée de comment fonctionne un cycle féminin, si vous ne vous faites pas assez confiance pour interpréter les différents signes, et que vous voulez un moyen simple de savoir si vous êtes fertile ou pas.

Très facile d’utilisation, son prix reste toutefois un peu prohibitif, mais pour celles qui peuvent se le payer et qui se reconnaissent plus haut, je vous le recommande chaudement !

Pour ma part j’ai très vite été agacée par le fait qu’une machine sache mieux que moi comment je fonctionne, ca a attisé ma curiosité et je me suis donc penchée sur la symptothermie.

LA SYMPTOTHERMIE

En deux mots

Le boss, c’est vous !

Vous prenez votre température, observez votre glaire cervicale (les « pertes » dans la culotte), puis saisissez ces données quotidiennement sur l’appli sympto, qui vous dit ensuite si vous êtes fertile ou non pour les 24h à venir.

Si vous n’avez aucune idée de comment fonctionne le cycle féminin, et que vos seules connaissances se résument à « je sais juste qu’à un moment on a nos règles et c’est nul », il n’y a pas à avoir honte, j’en étais exactement à ce niveau-là de connaissances aussi il y a encore un an et demi.

Le sujet ne vous intéresse pas ? Je comprends, moi non plus ce n’était franchement pas un truc que j’avais envie de comprendre (limite j’attendais la ménopause avec impatience pour être débarrassée de ce calvaire mensuel, vous voyez le genre).

Mais sachez déjà que vous n’avez pas à avoir honte de votre manque de connaissances où d’intérêt, parce que tout est fait pour que vous n’y compreniez rien, et que vous ne vous y intéressiez jamais. Bah oui, si vous saviez à quel point c’est simple de comprendre comment votre corps fonctionne, vous n’auriez plus besoin de contraception hormonale… ce qui veut dire que vous n’auriez plus besoin de payer (ou que la sécu paye) pour votre contraception… et des sous en moins qui rentrent, ca ne plaît pas franchement aux labos pharmaceutiques ! Ils ont donc tout intérêt à vous expliquer qu’un cycle féminin c’est compliqué, irrégulier, et que vous feriez mieux de ne pas vous fier à votre corps de femme si capricieux au risque de vous retrouver très vite avec 8 marmots inattendus sur les bras.

Forcément, ca calme. Et c’est un poil misogyne quand même. Donc louche.

Revenons à nos moutons.

Comment ça se passe au quotidien ?

Avant de commencer la symptothermie, il est absolument INDISPENSABLE de lire le guide explicatif officiel de la méthode, qu’on peut télécharger gratuitement sur le site officiel sympto.org .

manualpage_fr

C’est long, mais c’est aussi très très complet, impossible de vous tromper ou qu’une de vos questions ne trouve pas de réponse.

Franchement ne vous passez pas de cette lecture si vous optez pour la sympto, elle est absolument indispensable pour comprendre le fonctionnement de notre cycle et donc l’hyper fiabilité de la méthode quand elle est appliquée correctement.

En attendant, voilà comment se passe la symptothermie au quotidien :

  1. Vous prenez votre température à l’aide d’un thermomètre basal à deux décimales (10 € sur Amazon) au réveil avant de sortir du lit : buccal, vaginal, c’est toi qui choiz’.

  2. Vous allez sur l’appli pour smartphone « sympto », et saisissez :

    – la température et l’heure de la prise de température

    – l’observation de vos glaires cervicales, votre « ressenti » (humidité, sécheresse), vos règles

    – vous pouvez entrer d’autres données facultatives si vous le souhaitez : humeur, annotations type « enrhumée », « couchée tard », qui sont des éléments qui peuvent influencer votre température, vous pouvez indiquer vos rapports sexuels, etc etc.

  3. Une fois ces données validées, l’appli vous indique si vous êtes fertile ou non les prochaines 24h.

Il existe 3 types de glaire cervicale, expliqués en détail dans le guide, et qui vous permettent de savoir avec précision, combiné aux variations de votre température, où vous en êtes dans votre cycle. Ca vous paraît compliqué, vous n’êtes pas habituée à remarquer ce genre de choses ? Pas de panique, une fois que vous aurez lu le guide et que vous vous serez observée quelques jours, ca deviendra limpide.

Petit bonus pour les feignasses :

Une fois que l’appli a validé la fin de votre « fenêtre » de fertilité (soit à l’issue de votre période d’ovulation), vous êtes en période infertile jusqu’à vos prochaines règles, où vous reprendrez ensuite la prise de température et saisie dans l’appli.

En résumé, vous avez une bonne période 10-15 jours pendant lesquels vous ne vous souciez PLUS DE RIEN ! Ni température, ni appli, vous êtes liiibres de ne penser à rien. Jusqu’à la fin de vos prochaines règles. Une contraception dont on ne se soucie que deux semaines par mois, c’est pas génial ça ?

Petit bonus pour les têtes en l’air :

Pendant votre « fenêtre » de fertilité vous avez droit à 2 oublis dans la prise de température. Donc pour celles qui ont tendance à zapper leur pilule une fois de temps en temps (je vous rappelle que dans la notice de la pilule il est expliqué que si cela arrive vous êtes potentiellement fertile jusqu’à vos prochaines règles…), et bien…c’est pas grave du tout !

Ca n’a aucune incidence sur la fiabilité de la méthode, et ça c’est un sacré soulagement.

Petit bonus pour les pressées :

  • les thermomètres enregistrent la dernière prise de température, vous pouvez donc la prendre au matin, et ne la saisir que le soir sur votre appli, une fois votre folle journée terminée.

  • Vous pouvez aussi enregistrer à n importe quel moment de la journée vos observations de glaire cervicale, d’ailleurs vous remarquerez très vite qu’elles sont bien plus facilement identifiables le soir que le matin. Donc là aussi no stress, c’est flexible.

On peut donc tout à fait ne rien faire de plus le matin que prendre sa température, et prendre 30 secondes le soir pour saisir les infos sur l’appli.

La symptothermie, c’est LA solution idéale pour celles :

  • qui ont envie de reprendre le contrôle de leur corps, en comprenant son fonctionnement. Ca a quelque chose de fascinant dès le départ de prendre conscience de ce cycle qui se répète en nous, et qui se manifeste par tant de signaux que nous n’avons pas été éduquées à écouter…

  • qui ne sont pas découragées par la lecture du guide (indispensable je répète)

  • qui ne veulent pas faire confiance aveuglément à un petit appareil électronique

  • qui sont têtes en l’air, feignasses, et/ou pressées (rayez la mention inutile… OU PAS)

Autres informations utiles :

Le groupe Facebook « Symptothermie » est très actif et très convivial.

Si malgré la lecture du guide, et malgré le groupe Facebook vous ne vous sentiez pas encore sûre à 100% d’être capable de faire confiance à votre observation, pas de panique : vous pouvez faire appel à une des dizaines de symptothermiciennes qualifiées en France (présentes sur le groupe FB), et opter pour un suivi personnalisé et privé, il existe différentes options de durée (payantes) pour vous laisser le temps d’apprivoiser votre corps et de comprendre le fonctionnement de la méthode.

Je pensais en avoir besoin au début, mais honnêtement la lecture du guide suffit pour la plupart.

Mais c’est rassurant de savoir qu’il y a cette possibilité si vous ne vous faites pas confiance !

Petite info intéressante : vous avez droit à un mois de suivi gratuit dès inscription à l’appli, ne téléchargez l’appli donc qu’une fois que vous vous lancez pour de bon.

Après quelques mois d’utilisation du Lady Comp (dont j’ai été très satisfaite, hormis le fait que j’oubliais de temps en temps une prise et que du coup il m’indiquait plus de jours fertiles, ce qui était un peu frustrant), je suis donc passée à la sympto depuis plus d’un an et j’en suis ravie.

Moi qui n’y comprenais rien, je suis reconnaissante de ce corps qui fonctionne et me parle, de mon cycle qui est un éternel recommencement; je suis beaucoup plus connectée à ma féminité.

Et je ne pollue plus la planète, et je ne mets plus en danger ma santé, et j’ai un bien meilleur moral, et et et… Bref je suis ravie de ma décision, et reconnaissante envers ceux qui ont rendu la compréhension de notre corps plus accessible via cette méthode !!

→ Et vous, êtes vous passée à l’un de ces deux moyens de contraception naturels ? Laissez-moi un petit commentaire, pour ajouter votre expérience et rassurer d’autres femmes qui hésiteraient à sauter le pas 🙂 !

Et pour celles qui ont encore un moyen de contraception « classique » mais aimeraient se lancer, je complèterai cet article au fur et à mesure de vos questions s’il y a des points que je n’ai pas abordés, donc n’hésitez pas vous aussi à me laisser un petit commentaire, ou à m’envoyer un mail à labulledalissia@gmail.com si vous ne souhaitez pas que votre commentaire apparaisse 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *